à propos du tutorat...



La Médecine a de tout temps été organisée par compagnonnage. Par ce système d’aide par les pairs, les aînés, expérimentés, aident les plus jeunes dans leur apprentissage du métier.

Avec le temps, l’adaptation à une nouvelle société transformée par les générations, a engendré l’instauration du concours de PCEM1 (Aujourd'hui PACES) et son Numerus Clausus. Crainte, appréhensions, peur de l’échec ont progressivement mis en place des écoles privées onéreuses, que les couches populaires ne pouvaient offrir à leurs plus jeunes, sans sacrifice personnel.

Face à cela, dans un esprit fort d’égalité des chances entre tous les étudiants, se sont mis en place des systèmes d’appui aux étudiants, les Tutorats. Appuyé par l’arrêté du 18 Mars 1998 relatif à l’organisation et à la validation du Tutorat en premier cycle, le développement de cette aide économique et efficace a séduit les foules de nouveaux étudiants ces dernières années, se traduisant par des inscriptions généralisées par centaines d’étudiants dans la plupart des villes.

Certains Tutorats étoffent leur offre en proposant de nombreux services aux étudiants, parmi lesquels des stages de pré-rentrée, le guide de l’étudiant, voire un système de parrainage (mise en relation d’un étudiant en PACES avec un étudiant d’année supérieure).

Quels avantages à cela ?

Les Tutorats présentent de nombreux avantages : prix d’adhésion peu onéreux voire gratuité, locaux dans l’enceinte de la Faculté, proximité entre l’étudiant et son tuteur. Les tuteurs sont également récemment passés par le concours de la PACES, et sont de loin les plus aptes à conseiller les étudiants en PACES sur les pièges à éviter, l’organisation du concours, la gestion du stress…